Créations

 

 

Fabriquer des fictions

 

J’utilise la possibilité de l’art à fabriquer des fictions, des mondes irréels, utopiques, des miroirs transposés du monde réel où le public, peut se retrouver ailleurs, autrement, en y injectant de nouvelles données (comme l’Homme Vert). cet univers favori est la nature (très modifiée !... ), et la relation que l’homme entretient avec elle; peut être une façon de rappeler à tous, que l’homme est né de la terre, et que sa possibilité de vivre vient de ces éléments fondamentaux que sont l’air pour la respiration, l’eau pour matérialiser la vie, la terre pour se nourrir, tout cela en confrontation avec la multitude de nouveaux besoins que nous propose notre société moderne. 

L’homme s’éloigne de ses racines naturelles, course à la technologie, progrès de la science.

L’art est un monde sans limites, proposition et exposition par ce médium, d'une réflexion sur le monde qui nous entoure, l’art est un langage, et un moyen d’expression pour parler de l’homme.

Cette recherche artistique est une confrontation entre l’art et les pseudos sciences.

"Telle une “apprentie sorcière”, je sème, je plante, je greffe, je crée, de nouvelles espèces hybrides entre l’animal et le végétal, entre l’homme et la plante".

Des vaches vertes, des nains de jardins, des hommes verts en culture intensives voient le jour et mettent en perspective le fonctionnement de l’homme vis à vis du monde qui l’entoure.

La dimension humoristique et figurative de ce travail permet une approche plus directe, face à un public large d’amateurs ou de non amateurs d’art contemporain.