Aline Siffert
Artiste plasticienne (diplômée des Beaux-Arts)

vit et travaille à Besançon.


Aline Siffert réinvente, analyse, ou dissèque une production imaginaire voire mythique autour d’un thème privilégié, (véritable leitmotiv de sa production artistique) : l’Homme-Plante ou la Plante-Humaine.
Cette obsession thématique lui permettra dans ses projets d’aborder par un langage artistique emprunt d’humour et de pseudo-sciences certaines questions de société liées à l’environnement.
Ne s’installant dans aucune technique pour plus de liberté de création, cette production artistique éclectique présente
une grande créativité comme le montre l’essentiel de son parcours.

En 2003, une performance « plastique et théâtrale » intitulée Tout l’uniVert de l’Homme Vert sera présentée pendant 5 années consécutives un peu partout en France lors d’événements ou de festivals liés à la nature et l’environnement.

Ensuite suivra Ma plante Verte et moi (2005), série de portraits, photos grands formats où chacun pose avec sa plante et sous-titrés d’une phrase mettant en relation le poseur et sa plante.
Encore Effet de serre (2009), installation de 9 nains de jardins (géants) en fibre de verre Verts que certains ont pu apercevoir au Musée des maisons comtoises ou ailleurs.

2012, présentation des "Vanités" compositions graphiques (encres sur toiles)

 

 

 

 

 

 

Voici la nouvelle collection 2016:

"Cosmogonies".

 

Série de dessins (encre noire).

 

Morceaux de territoires, isolés

nouvelles espèces...

suspensions dans l'espace.

Une cosmogonie, une nouvelle création de l'univers, un territoire en cours d'agencement.

Des morceaux de puzzle à réassembler.

 

à voir prochainement...

 

 

 

 

 

 

 

collection 2015:

"Globe terrestre".

 

Technique mixtes, plâtre, collage.

 

Mort et renaissance, cycle  perpétuel,

de la vie et de la nature...

 

 


 

 

collection 2015 :

"Nature morte et portraits".

 

Collages et encres sur toile de lin naturelle

série limitée.

 

Compositions inspirées des natures mortes et reprises de tableau célèbres de différentes époques.

Travail graphique traité comme des gravures anciennes.

Des horloges sont glissées dans tous les tableaux, témoins du temps qui passe, entre passé et présent...

 


 

 

 

 

 

collection 2014 :

"paradis naturels".

 

Techniques mixtes, plâtres, modelage

 

Entre humain et végétale...
Ce sont de curieux assemblages, que ces installations où tout se met à pousser. Représentations d'organes, de membres ou d'êtres humains petits modèles d'où naissent de jeunes plantules, et où tout prend racine.

Qui a commencé ? L'homme ou la plante ?
Est ce l'organe qui se végétalise? ou la plante qui s'humanise ?
Ce projet artistique présente un univers poétique ambivalent, séduisant et inquiétant...
Les dessins soulignent les créations de vitrines présentées sous cloches de verre et réalisées en techniques mixtes.

 


 collection 2012 :

"Vanités".

 

Collages et encres sur toile de lin naturelle

série limitée.

 

Beauté, mort, temps et nature...
Inspirés des natures mortes et vanités du 18°siècle, ces compositions mélangent planches anatomiques et botaniques anciennes, peintures de femmes, et photos actuelles retravaillées comme des gravures. Utilisationde symboles liés au temps, à la mort, à la beauté,
Comment définir la vanité aujourd'hui ?
Caractère d'une personne satisfaite d'elle-même, étalant ses richesses, son savoir, ou plaisir de paraître?

Représentation picturale évoquant la précarité de la vie, la vacuité des occupations humaines.


 collection 2009-2011 :

"Effet de serre".

 

Fibre de verre et résine

 

Changement climatique ?

Neuf grands nains verts, variété «Nanus de jardinus vertus» ont poussé dans le parc à Besançon. Une conséquence de lʼeffet de serre ? … Plantations ou éclosions naturelles ? Mutations variétales entre les espèces ou artefacts sociétaux ? Neufs nains, tous verts, de différentes tailles sont apparus le 23 juin dans le parc de la Gare dʼEau. Baptisée «Effet de Serre», cette installation sʼaccompagne dʼun petit panneau sur lequel on peut lire quʼil sʼagit de «Nains de jardin en culture». Ces «Nanus de jardinus vertus» sont «une évolution de lʼespèce Nanus de jardinus commun (nain de jardin), spécimen pré-selectionné pour son extrême résistance aux agressions du climat». Cette variété serait dʼailleurs «recherchée pour sa nature débonnaire et bienveillante».



 

 collection 2003 et + :

"Tout l'uniVert de l'homme Vert".

 

Performance plastique et théâtrale

 

Sur un stand-étalage, comme on en voit habituellement sur le marché (mais en plus aseptisé), un couple de jardiniers badgé, logotypé et uniformisé assure crescendo la promotion de l'Homme Vert, produit phare de l'entreprise "Tout l'uniVert de l’Homme Vert."